Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOURCES:

http://www.bib-arch.org

http://www.biblos.com

http://www.jw.org

http://www.toutankharton.com

http://www.histoire-archeologie.comm

Recherche

Archives

6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 14:39

 

Un homme avait les peaux de deux moutons fraîchement abattus dans le coffre de sa voiture, et il était parti pour un long voyage sous la canicule africaine.

 

Quand il a fini par ouvrir le coffre, une odeur répugnante s'en est dégagée, les deux toisons grouillaient de larves.

 

Toutefois elles ont été lavées et frottées de sel avec insistance.

 

Quel en a été le résultat ?

 

Des années plus tard, ces deux descentes de lits moelleuses étaient toujours en excellant état.

 

Ce fait illustre que le sel est un conservateur de grande valeur.

 

 

Les soldats de l'Empire romain recevaient une partie de leur solde (le salarium) en sel. C'est de là que nous vient le terme salaire. De fait dans la vieille Chine, seul l'or était plus précieux que le sel.

 

Le sel possède des vertus médicinales.

 

Notre corps contient environ 230 grammes de sel sans lesquels il nous serait impossible de vivre. Dès lors, on peut dire que le sel est indispensable à la vie.

 

 

Cependant, la Bible rattache aussi au sel un sens symbolique qui est directement lié à la vie et aux activités du chrétien.

 

 

Job disait "les choses fades sa mangeront-elles sans sel ?"(Job 6:1,6)

 

Le sel met en valeur le goût des aliments.

 

Or si les  Ecritures parlent du sel dans un sens figuré c'est autant à cause de cette propriété que pour son pouvoir conservateur.

 

Elles le font notamment pour décrire la façon dont le chrétien doit s'exprimer.

 

 

Ainsi notons les paroles de l'apôtre Paul dans Colossiens 4:6

 

La traduction œcuménique de la Bible rend ce passage comme suit : "Que vos propos soient toujours bienveillant, relevés de sel"("sans fadeur" Parole Vivante)

 

 

Si les paroles des chrétiens sont assaisonnées de sel, non seulement elles permettront à ceux qui les écoutent de goûter toute la saveur du message biblique, mais encore elles concourront à préserver leur vie.

 

Oui tout comme le sel est nécessaire à la vie, de même les paroles des serviteurs de Dieu peuvent sauver la vie de ceux qui prêtent attention à ce qu'ils disent au sujet du dessein et du Royaume de Dieu. Jean 6:63,68.

 

 

Il ressort que les chrétiens devraient s'exprimer avec charme et bienveillance lorsqu'ils parlent à des incroyants.

 

Certes, Il arrive que certains nous répondent d'une manière brutale et incorrecte.

 

Néanmoins dans de tel cas, il ne conviendrait pas qu'un serviteur de Jéhovah riposte du tac au tac.

 

Nos paroles devraient toujours rester pleines de charmes. En d'autres termes, le chrétien se montrera bienveillant, poli, courtois et miséricordieux.

 

En répondant avec patience et amabilité aux questions, aux objections, aux critiques ou impolitesses, on obtient souvent des résultats extraordinaires.

 

Notons le Proverbes 15:1.

 

Effectivement, Dans le ministère chrétien, la bienveillance, la politesse et le tact peuvent radoucir des gens qui sous des dehors rudes ou amers, cachent un cœur bon. Pr25 : 15.

 

 

Notons la déclaration de Jésus à ses disciples dans Matthieu 5:13.

 

Bien entendu, il ne voulait pas dire que ceux qui l'avaient suivi étaient littéralement fait de sel.

 

Toutefois, Comme le sel est un conservateur de même le message qu'ils portaient auraient pour effet de sauver ou conserver bien des vies.

 

Effectivement, Les disciples ont exercé une influence protectrice sur ceux qui ont bien voulu écouter leur message. Ils les ont empêché de se corrompre sur les plans spirituels et moral.

 

Indéniablement, La bonne nouvelle proclamée par les disciples de Jésus avait le pouvoir de préserver la vie. Actes 5:20 / 13:46-48.

 

 

 

Aux yeux de Dieu, Qui est élevé et pur, le monde tout entier doit ressembler aux deux toisons dont nous avons parlé dans notre introduction.

 

Avant d'être nettoyés et frottées de sel, ces peaux étaient infestées de vermine et dégageaient une odeur écœurante.

 

En ce qui nous concerne, dans une certaine mesure nous subissons tous les effets des conditions qui règnent dans ce monde, et pour résister à la corruption qui a gagné tous les aspects de la vie il est indispensable de se montrer courageux et de rester intègre au regard de Dieu.

 

C'est là le seul moyen d'échapper à la déchéance morale.

 

Pour ce faire il ne suffit pas de parler avec charme. Il faut aussi posséder la qualité conservatrice qui nous donnera la force de dire non à la corruption sous toutes ses formes. Oui, il y a un besoin de sel.1 PIE 4:1-3

 

 

Tout serviteur fidèle doit savoir dire non aux pratiques mauvaises et aux tentations.

 

Souvenez-vous que Jésus l'a fait par trois fois lorsque Satan l'a tenté dans le désert. (Mat 4:1-10)

 

 

Réfléchissons aussi à l'exemple du prophète Daniel.

 

Très tôt dans sa vie, celui-ci a appris à dire non.

 

Alors qu'il était un jeune homme dans la cour du roi de Babylone, on lui avait assigné, à lui et à ses compagnons, "une ration journalière des mets délicats du roi". Or Daniel et ses amis ont refusé cette nourriture. Ce faisant, ils ne déclinaient pas une simple marque d'hospitalité.

 

Si les 4 jeunes Hébreux ont insisté pour qu'on leur donne uniquement des légumes et de l'eau, c'est parce qu'ils tenaient à ne pas consommer d'aliments interdits par la Loi de Dieu ou souillés par des rites païens.

 

 

Sans conteste, il leur fallait du courage pour prendre cette position.

 

 

Toutefois, Ils en ont été récompensés, car à la fin du temps d'épreuve fixé ils se portaient mieux, physiquement parlant, que tous ceux qui avaient accepté les plats de la table royale.

 

Qui plus est, sur le plan spirituel ils jouissaient de la  bénédiction et de la faveur de Dieu. Dan 1:5-17.

 

 

Si Dieu à veillé à ce que Daniel et ses compagnons soient préservés, c'est parce que ceux-ci "avaient du sel en eux-mêmes".

 

 

Mais nous pouvons encore tirer d'autres leçons de l'histoire de Daniel.

 

En effet, celui-ci a été élevé à une haute fonction dans le gouvernement de Babylone.

 

Dans une telle situation, il a certainement eu à dire non maintes et maintes fois, car il vivait au milieu des païens, et la cour royale étaient vraisemblablement pleines de débauche, de mensonge, de corruption, d'intrigues politiques et d 'autres abus.

 

Du reste Daniel a souvent été soumis à de fortes pressions.

 

Cependant, Bien qu'en plein cœur du "monde" de l'époque, il ne faisait pas partie du monde. (Jean 17:16)

 

Daniel était un serviteur fidèle de Dieu, un homme qui avait du sel en lui-même.

 

Rendez vous compte : ses ennemis ont essayé de l'éliminer, peut-être parce que son intégrité et son honnêteté faisaient ressortir leur mauvaise attitude. Et pourtant, notons en Daniel 6:4,5 ce qu'ils ont dû reconnaître eux-mêmes.

 

 

Comme Daniel et ses amis, les jeunes chrétiens de notre temps doivent affronter des épreuves difficiles.

 

A l'école en particulier, ils sont en contact avec la drogue, le tabac, les boissons alcooliques, les propos orduriers, l'immoralité sexuelle, la tricherie, l’esprit de rébellion, le faux culte, le nationalisme, les mauvaises compagnies, les faux enseignements comme la théorie de l'évolution, et bien d'autres influences puissantes.

 

 

Un jeune chrétien a besoin de beaucoup de "sel" pour rester pur et intègre face à toutes ces tentations.

 

 

Par conséquent si vous êtes un père ou une mère de famille chrétienne, il serait bien que vous réfléchissiez sérieusement à la condition des vôtres.

 

Font-ils tous des progrès du point de vue spirituel ?

 

Avez-vous réussi à garder vos enfants purs de toutes formes de corruption qui règnent au sein du monde ?

 

Êtes-vous toujours au courant de ce qu'ils font ?

 

Savez vous vraiment ce qu'ils pensent du culte pur et quels sont leurs sentiments à son égard ?

 

Les pratiques de ce monde leur inspirent-elles de la répugnance ou menacent-elles de les emporter (Amos 5:14,15) ?

 

 

Si vous n'êtes pas assez proche de vos enfants pour leur porter secours ou que cette tâche vous paraisse au-dessus de vos forces, pourquoi ne pas prier Jéhovah ardemment à ce sujet ?

 

Vous pouvez être certain qu'il vous aidera à surmonter cet obstacle.1 Jean 5:14

 

 

Maintenant quel exemple donnez-vous vous-même en tant que père ou mère chrétien ?

 

Rejetez-vous avec fermeté les multiples formes d'immoralité et d'impureté qui ont cours autour de vous ?

 

Savez-vous dire non à la corruption, aux menus chapardages, aux plaisanteries douteuses et aux propos obscènes qui caractérisent souvent les gens de ce monde ?

 

A votre travail et dans votre quartier, êtes vous connu comme une personne pure, honnête et droite ?

 

 

Pour demeurer le sel de la terre, il est indispensable de savoir dire non quand les circonstances l'exigent.

 

 

Par conséquent, pour continuer à servir fidèlement Dieu et son Fils Jésus Christ, il nous faut veiller à ne jamais perdre notre salinité, les qualités pures qui sont comparables au sel.

 

 

Faisons donc tous ce qui est en notre pouvoir pour cultiver le fruit de l'esprit de Dieu.

 

 

Exprimons-nous toujours avec charme, en proclamant avec zèle le message du Royaume de façon à préserver des vies.

 

 

Ne nous laissons pas absorber par ce monde corrompu.

 

 

Gardons  plutôt présents à l'esprit la signification profonde et l'insigne privilège qui se rattache à ses paroles de Jésus : "Vous êtes le sel de la terre".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick - dans Pensées Bibliques
commenter cet article

commentaires