Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOURCES:

http://www.bib-arch.org

http://www.biblos.com

http://www.jw.org

http://www.toutankharton.com

http://www.histoire-archeologie.comm

Recherche

Archives

25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 16:22

LES anecdotes actuelles de rencontres avec des anges suscitent diverses réactions. Il y a d’abord les convaincus, qui disent que ces histoires sont forcément vraies tant elles sont nombreuses et répandues. Il y a ensuite les sceptiques, qui signalent qu’aucun fait solide n’étaie de telles affirmations. ‘ Ce n’est pas parce que beaucoup de monde y croit que quelque chose est vrai, disent-ils. Tenez, dans le temps on croyait aux sirènes ! ’ Enfin, il y a les neutres, dont le point de vue se retrouve dans Ces anges qui dérangent (angl.), en ces termes : “ Quantité de gens disent avoir vu des anges. Il leur est impossible de le prouver ; on les croit sur parole. Cependant, les sceptiques ne peuvent pas les réfuter non plus, et peu s’y essaient. ”

 

 

Bon nombre de personnes acceptent l’idée que la Bible est une source fiable d’informations sur le monde des esprits. Elle peut donc nous aider à jauger les histoires d’anges qui ont cours de nos jours. Comme vous le savez probablement, elle nous assure que les anges sont des créatures réelles, puissantes et glorieuses. Au fil de ses pages, on en voit transmettre des messages et sauver des serviteurs de Dieu en péril. — Psaume 104:1, 4 ; Luc 1:26-33 ; Actes 12:6-11.

 

 

La Bible indique aussi qu’il existe des anges mauvais, des créatures spirituelles qui trompent et égarent les humains afin de les détourner de Dieu (2 Corinthiens 11:14). Ce n’est pas pour rien qu’elle recommande : “ Ne croyez pas toute parole inspirée, mais éprouvez les paroles inspirées pour voir si elles viennent de Dieu. ” (1 Jean 4:1). Par exemple, avant de croire les prédictions d’un soi-disant prophète, nous aurions la sagesse de confronter ses propos avec la Parole de Dieu qu’il affirme peut-être représenter. De même, nous sommes tout à fait en droit d’attendre des récits actuels d’apparitions d’anges qu’ils résistent au même examen. Que révèle donc la confrontation ?

 

 

Les anges ne sont pas ce que beaucoup croient

 

 

Commençons par rectifier deux idées fausses très courantes. Contrairement à la croyance populaire, les anges n’ont pas été d’abord des humains. Ils existaient au ciel longtemps avant que Dieu ne crée la vie sur terre. La Bible dit qu’à l’époque où Dieu a “ fondé la terre [...] tous les fils de Dieu [les anges] poussaient des acclamations ”. — Job 38:4-7.

 

 

Une autre idée fausse est celle selon laquelle les anges sont laxistes et tolérants en ce qui concerne les mauvaises actions. Bien au contraire, les anges fidèles soutiennent les principes justes de Dieu et agissent conformément à sa direction. Ils ne sont pas au service des humains, mais de Dieu. — Psaume 103:20.

 

 

Les anges s’intéressent à notre bien-être spirituel

 

 

Les histoires d’anges sont souvent des récits de sauvetages. Un certain succès de librairie est l’histoire d’une jeune fille doucement soustraite à une maison en flammes par une main invisible. Un autre livre conte l’aventure de deux universitaires pris dans une tempête de neige, quand un camion surgi de nulle part les emmène en lieu sûr, sans laisser aucune trace de roues ! Ailleurs, on fait connaissance avec Ann, atteinte du cancer, qui, trois jours avant d’être hospitalisée pour une opération, reçoit la visite d’un inconnu très grand qui lui dit s’appeler Thomas et être envoyé par Dieu. Thomas lève la main, et Ann sent que son corps est traversé d’une lumière chaude et blanche. Plus tard, au moment de son opération, les médecins perplexes lui annoncent que son cancer a disparu !

 

 

Devant ces récits, une question logique se pose : si nous avons tous un ange gardien, pourquoi quelques-uns sont-ils secourus et beaucoup d’autres non ? Des millions d’humains sont morts à cause d’une maladie, d’une guerre, d’une famine ou d’une catastrophe naturelle. Pourtant, beaucoup ont certainement imploré de l’aide. Pourquoi n’ont-ils pas eu le secours d’un ange gardien ?

 

 

La Bible est utile pour répondre à cette question. Elle signale que Dieu n’est pas partial (Actes 10:34). De plus, même si les anges fidèles de Dieu s’intéressent à notre bien-être physique, ils se préoccupent davantage de notre bien-être spirituel. C’est ce que l’apôtre Paul laissa entendre dans cette question : “ [Les anges] ne sont-ils pas tous des esprits pour un service public, envoyés pour servir ceux qui vont hériter du salut ? ” (Hébreux 1:14). L’aide physique apporte des bienfaits temporaires, mais l’aide spirituelle peut valoir des bienfaits éternels.

 

 

Les histoires d’anges sont souvent plutôt frivoles. On raconte ainsi que des anges ont aidé une mère fatiguée à changer les draps d’un lit, ont rappelé à une personne qui faisait ses courses d’acheter des allumettes ou ont aidé des conducteurs à trouver une place de parking. Une jeune femme écossaise pouffe : “ Depuis trois semaines, je gare ma voiture sur une ligne jaune dans la rue St Mary. J’ai demandé à mon ange de l’entourer d’amour et de compassion. S’il arrive qu’un agent de la circulation s’approche, il se trouve tant inondé d’amour qu’il laisse ma voiture tranquille. Je n’ai encore jamais eu de p.-v. ” On ne s’étonnera pas que certains comparent l’ange gardien d’aujourd’hui à une bonne fée ou à un Père Noël pour adultes.

 

 

Les anges fidèles ne contredisent pas la Parole de Dieu

 

 

Les livres sur les anges sont truffés d’adages et de conseils censés provenir du monde des esprits. L’un d’eux, par exemple, affirme contenir des enseignements communiqués par l’archange Michel (Mikaël dans certaines bibles françaises) à une Américaine du Colorado. Il lui aurait dit, entre autres choses : “ Tous les chemins mènent à Dieu. Toutes les croyances, toutes les vérités de lumière mènent à Dieu. ” Or Jésus a dit qu’il existe seulement deux routes religieuses et qu’une seule mène à la faveur de Dieu et à la vie éternelle, l’autre menant à sa désapprobation et à la destruction éternelle (Matthieu 7:13, 14). Il est évident que ces affirmations ne peuvent pas être vraies toutes les deux.

 

 

Quelle est la position des “ anges ” de la “ nouvelle spiritualité ” sur le mariage et la moralité ? Un livre nous parle de Roseann, à qui un “ ange ” aurait dit : “ Tu as beaucoup de monde à voir, et ton chemin avec lui [ton mari] doit s’arrêter là. Tu l’aimes et il t’aime, mais le moment est venu de vous séparer. ” Roseann a divorcé. Pourtant, la Bible dit que Dieu déteste que l’on divorce pour des raisons futiles (Malaki 2:16). Voici une autre histoire, celle d’un homme et d’une femme qui vivent dans l’adultère, convaincus que les anges se réjouissent de leur conduite et les entourent d’une aura. Or la Bible dit : “ Tu ne dois pas commettre d’adultère. ” — Exode 20:14.

 

 

Se pourrait-il que ces messages d’aujourd’hui soient une actualisation de la Bible ? Non, car la Parole de Dieu ne change pas. L’apôtre Paul écrivit à des chrétiens au Ier siècle : “ Je m’étonne que vous vous laissiez éloigner si vite de Celui qui vous a appelés avec la faveur imméritée de Christ pour passer à une autre sorte de bonne nouvelle. Mais ce n’en est pas une autre ; seulement il y en a certains qui vous troublent et veulent dénaturer la bonne nouvelle concernant le Christ. Cependant, même si nous ou un ange du ciel, nous venions à vous annoncer comme une bonne nouvelle quelque chose qui va au-delà de ce que nous vous avons annoncé comme une bonne nouvelle, qu’il soit maudit. ” — Galates 1:6-8.

 

 

Appel à tous les anges !

 

 

Devrions-nous, face à une difficulté ou à un danger, appeler les anges à l’aide ? C’est ce que beaucoup de livres préconisent. Voici deux exemples. Dans Demandez à vos anges (angl.), le lecteur apprend ‘ comment puiser à la force des anges pour retrouver son moi intérieur et atteindre ses objectifs ’. Un autre livre de même nature s’intitule Appel à tous les anges ! Cinquante-sept façons d’inviter un ange dans votre vie  (angl.).

 

 

Pourtant, jamais, au grand jamais, la Bible ne nous encourage à invoquer les anges. Jésus a été clair sur ce point dans la prière modèle ; il a dit : “ Vous devez donc prier ainsi : ‘ Notre Père dans les cieux [...]. ’ ” (Matthieu 6:9). De même, l’apôtre Paul écrivit : “ En tout, par la prière et la supplication avec action de grâces, faites connaître vos requêtes à Dieu. ” — Philippiens 4:6.

 

 

Au nom des anges

 

 

La “ nouvelle spiritualité ” estime très important d’apprendre les noms des anges. Des livres en vogue recensent les supposés noms de milliers d’anges. Simple curiosité à satisfaire ? Non ; mais c’est afin de pouvoir faire appel à eux, ce qui est étroitement associé à la magie. Selon l’Encyclopédie des anges (angl.), avec les rites, les objets magiques et les invocations, “ l’emploi des ‘ noms à pouvoir ’, autrement dit des noms précis d’esprits, libère des vibrations puissantes qui ouvrent la porte entre le monde physique et le monde des esprits, ce qui permet au magicien de [...] communiquer avec les esprits ”. Cependant, la Bible dit tout net : “ Vous ne devez pas pratiquer la magie. ” — Lévitique 19:26.

 

 

La Bible révèle les noms de seulement deux anges fidèles, Mikaël (ou Michel) et Gabriel (Daniel 12:1 ; Luc 1:26). De cette façon, elle montre que les anges sont effectivement des personnes, des êtres spirituels individuels. Mais pourquoi n’en nomme-t-elle pas davantage ? Sans doute est-ce pour empêcher que les humains n’élèvent des anges à un rang indu, privilège auquel les anges eux-mêmes ne se permettent pas d’aspirer. Ainsi, interrogé par Jacob sur son identité, un ange refusa de la lui dévoiler (Genèse 32:29). Plus tard, l’ange qui apparut à Josué ne se fit pas connaître sous son nom, mais en tant que “ prince de l’armée de Jéhovah ”. (Josué 5:14.) Pareillement, lorsque le père de Samson demanda à un ange comment il s’appelait, il reçut cette réponse : “ Pourquoi donc t’informes-tu de mon nom, alors que c’est un nom prodigieux ? ” (Juges 13:17, 18). Les anges fidèles de Dieu veulent que nous honorions et invoquions Dieu, pas eux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires