Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOURCES:

http://www.bib-arch.org

http://www.biblos.com

http://www.jw.org

http://www.toutankharton.com

http://www.histoire-archeologie.comm

Recherche

Archives

10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 18:46

QUELLE est votre impression lorsque vous prenez une Bible en main? Peut-être pensez-vous que c’est un bien gros livre qui paraît trop compliqué pour vous. Effectivement, c’est un ouvrage volumineux. Mais c’était nécessaire pour pouvoir exposer, dans toute son étendue, le merveilleux dessein plein d’amour de notre Créateur envers les hommes. La Bible nous parle de gens comme nous et de la vie qu’ils ont vécue. Elle dépeint l’existence telle qu’elle est, avec ses joies et ses peines, ses succès et ses erreurs. Elle nous montre comment éviter ou résoudre les problèmes et comment avoir un but réel dans la vie. Une fois que vous vous intéresserez à son contenu, vous ne penserez plus que la Bible est trop difficile. Non, au contraire, sa lecture passionnante vous aidera à vous saisir résolument de la vie véritable’, celle qui est offerte à tous les hommes. — I Timothée

 

 

LES ECRITURES HEBRAÏQUE (Ancien Testament)

 

LES CINQ PREMIERS LIVRES

 

Genèse au Deutéronome

 

Examinons d’abord les cinq premiers “petits livres” de la Bible : la Genèse , l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. Ils sont connus également ensemble sous le nom de “Pentateuque”, terme qui signifie “cinq rouleaux”, car à l’origine ils furent apparemment écrits sur des rouleaux de parchemin séparés. Tous les cinq furent rédigés en langue hébraïque par le prophète Moïse, il y a plus de 3 400 ans. Ils sont néanmoins d’une très grande valeur pour nous.

 

Le tout premier de ces livres, la Genèse , relate la création des cieux, de la terre et de toutes les choses qui s’y trouvent ainsi que de l’homme. La Genèse nous apprend comment la méchanceté a commencé lorsque Adam et Ève, le premier homme et la première femme, désobéirent à leur Créateur et que Dieu promit un Libérateur, la “postérité”. Ce livre met en relief la fidélité exemplaire d’hommes comme Noé qui vécurent à cette époque et nous montre comment le monde corrompu d’alors subit la destruction par un déluge universel. On y trouve l’origine des nations actuelles et de leurs langues ainsi que l’annonce que le Libérateur, la “postérité”, serait issu de la lignée du fidèle Abraham (Genèse 12:3; 18). La Genèse raconte aussi en détail les événements qui survinrent dans la vie des patriarches Abraham, Isaac, Jacob et Joseph. Jacob fut également appelé Israël, ce qui explique pourquoi ses descendants portèrent le nom d’Israélites. Ce récit captivant nous aide à acquérir une connaissance étendue des desseins divins.

 

Les quatre autres livres du Pentateuque relatent les faits et les événements qui se produisirent pendant la vie de Moïse, tels que la délivrance miraculeuse des Israélites lors du passage de la mer Rouge et leur attitude face à diverses épreuves. Tout cela a été consigné pour nous servir d’avertissement, à nous qui vivons à l’époque moderne. Ces livres renferment aussi les Dix Commandements et d’autres lois qui ont été très profitables à l’humanité, et dont beaucoup sont répétés et développés par Moïse dans le Deutéronome.

 

LES AUTRES LIVRES HISTORIQUES

 

Josué à Esther

 

Faisant suite au Pentateuque, douze “petits livres”, de Josué à Esther, constituent plus du quart de la Bible. Ils relatent l’histoire d’Israël, la nation choisie par Dieu, sur une période de plus de mille ans qui va de 1473 avant notre ère, quand, sous la direction de Josué, successeur de Moïse, les Israélites traversèrent le Jourdain et entrèrent en Terre promise, jusqu’à l’an 443 environ. Les événements authentiques relatés dans ces pages constituent une lecture captivante et pleine d’intérêt. Tout en remarquant comment Dieu a agi envers les hommes dans les temps bibliques, nous pouvons apprendre à lui plaire dès maintenant, afin de recevoir ses bénédictions.

 

Les livres de Josué, des Juges et de Ruth couvrent cette période jusqu’en 1107 avant notre ère. Ils brossent un tableau sincère et sans artifice des bénédictions et des malheurs que connurent les Israélites selon qu’ils obéissaient à leur Dieu ou se rebellaient contre lui.

 

Les deux livres de Samuel et les deux livres des Rois relatent la fondation du royaume d’Israël en 1117 avant notre ère et les glorieux règnes des rois David et Salomon au cours du siècle suivant. Vient ensuite la description du partage de la nation en deux royaumes, en l’an 997: Israël au nord et Juda au sud. On trouve aussi la relation des événements qui ont conduit à la dévastation du royaume d’Israël par l’Assyrie en 740 et du royaume de Juda par Babylone en 607. Les deux livres des Chroniques, rédigés par Esdras, prêtre et copiste capable, reprennent la liste des générations bibliques et répètent l’histoire des royaumes d’Israël et de Juda. Les livres d’Esdras, de Néhémie et d’Esther retracent l’histoire juive depuis le décret de Cyrus le Perse, qui libérait les Juifs de la captivité babylonienne, en 537, jusqu’à 443 avant notre ère. Tous ces livres sont beaucoup plus que le simple récit de faits historiques. Ils contiennent des avertissements et des conseils de grande valeur pour tous ceux qui aiment la justice. De plus, ils annoncent la venue du Libérateur promis.

 

LES LIVRES POÉTIQUES

 

Job à chant de Salomon

 

Les cinq livres suivants, dits “poétiques”, ont été rédigés à diverses époques de l’histoire d’Israël. C’est probablement Moïse qui écrivit le livre de Job, à peu près à la même époque que le Pentateuque. Ce livre révèle que le principal adversaire de Dieu est Satan, une créature spirituelle, et pourquoi Dieu lui a permis d’exercer si longtemps sa domination méchante sur la terre. Il montre aussi que Dieu récompense les hommes qui lui restent fidèles malgré les outrages et les persécutions que Satan leur inflige.

 

Quant aux Psaumes, dont la moitié environ furent composés par le roi David, ils renferment des prières de louanges et d’actions de grâces adressées à Dieu pour sa bonté de cœur. Ils contiennent également de nombreuses prophéties concernant le Libérateur promis. Les trois autres livres poétiques: les Proverbes, l’Ecclésiaste et le Cantique des cantiques (ou Chant de Salomon), sont, pour la plus grande partie, l’œuvre de Salomon, fils du roi David. Il s’en dégage une très grande sagesse pratique, qui nous est particulièrement précieuse pour résoudre les problèmes de la vie présente. Ces livres poétiques furent, dans leur majeure partie, écrits au onzième siècle avant notre ère. Ils présentent l’intérêt particulier d’indiquer la voie du bonheur authentique. Le mot hébreu traduit par “bonheur” y figure d’ailleurs des dizaines de fois.

 

LES LIVRES PROPHÉTIQUES

 

Ésaïe à Malachie

 

Aimeriez-vous connaître ce que l’avenir vous réserve? Eh bien, c’est tout à fait possible grâce aux dix-sept “petits livres” d’Ésaïe à Malachie, qui portent presque tous le nom de leur rédacteur et qui contiennent des prophéties qui ont eu un accomplissement remarquable dans le passé. Mais ils prédisent aussi des événements en rapport avec notre époque, comme la lutte pour la suprématie mondiale que se livrent les nations démocratiques et communistes et dont le point culminant approche. Alors le peuple de Dieu sera délivré, tandis que s’abattra sur le monde un “temps de détresse” comme il n’en a jamais connu (Daniel à 12:1). Il est aussi question dans ces livres des jugements divins et d’un paradis magnifique dont pourront jouir tous ceux qui aiment Dieu. Ces écrits prophétiques ont été rédigés dans la même période que les derniers livres historiques mentionnés plus haut, c’est-à-dire de 844 environ, avec le livre du prophète Jonas, à 443 environ, avec le livre prophétique de Malachie.

 

 

LES ECRITURES GRECQUES CHRETIENNES (Nouveau Testament)

 

LES QUATRE ÉVANGILES

 

Matthieu à Jean

 

En l’an 29 de notre ère, la “postérité” promise, le Libérateur, paraît enfin. C’est Jésus Christ; le nom “Jésus” signifie “Salut de Jéhovah”, et le titre “Christ” veut dire “Oint”. Jéhovah Dieu établit Jésus comme Libérateur en l’oignant, non pas d’huile parfumée comme c’était la coutume lors de l’intronisation des rois de l’Antiquité, mais de son propre esprit saint. C’est par cette même force active qui émane de lui que Dieu rendit les rédacteurs bibliques capables de consigner sa “parole”. Les “petits livres” de Matthieu, Marc, Luc et Jean rapportent sous des aspects différents les activités et la prédication de Jésus, son supplice et sa résurrection. Ils montrent aussi comment Jésus a accompli de nombreuses prophéties des Écritures hébraïques qui l’identifiaient au Messie.

 

Matthieu écrivit d’abord son récit de la vie de Jésus en langue hébraïque, vers 41 de notre ère, et il le traduisit en grec plus tard. C’est aussi avant la destruction de Jérusalem, qui eut lieu en 70, que Marc et Luc rédigèrent leurs Évangiles. Quant à Jean, il écrivit le sien vers l’année 98. Ces quatre Évangiles, qui furent écrits en grec commun, langue universelle du monde d’alors, renferment la “bonne nouvelle” du Royaume de Jésus sous la domination duquel les hommes pourront jouir de “la vie (...) en abondance”. (Matthieu Jean ) Nous devrions remercier Dieu de ces merveilleuses dispositions.

 

LE LIVRE DES ACTES ET LES ÉPÎTRES

 

Actes d’Apôtres à Jude

 

Le “petit livre” intitulé “Les Actes d’Apôtres” débute par le récit de l’ascension au ciel de Jésus ressuscité et montre comment il fonda la congrégation des premiers chrétiens que Dieu oignit en leur conférant son esprit. Il relate ensuite avec quel zèle ces chrétiens ont proclamé la bonne nouvelle dans tout le monde habité de l’époque, décrivant particulièrement la prédication accomplie par les apôtres Pierre et Paul. Ce récit vivant, écrit par Luc, médecin et compagnon de voyage de Paul, couvre une période qui va de l’an 33 de notre ère jusqu’aux environs de l’an 66.

 

Puis de la lettre aux Romains à celle de Jude, suit une série de vingt et une lettres d’avertissements et d’encouragements. Les quatorze premières furent écrites par l’apôtre Paul, les suivantes par d’autres apôtres et disciples de Jésus Christ. Ces “petits livres” expriment avec confiance l’espoir de la résurrection et incitent tous ceux qui aiment Dieu à travailler avec zèle pour faire sa volonté. Ils mettent aussi en évidence la réalisation de nombreuses prophéties. Les épîtres de l’apôtre Paul portent le nom des congrégations ou des personnes auxquelles elles sont adressées. À partir de celle de Jacques, les autres lettres sont appelées chacune du nom de leur rédacteur.

 

L’APOCALYPSE (ou RÉVÉLATION)

 

Apocalypse

 

Dans le dernier livre prophétique de la Bible , qu’il rédigea vers l’an 96 de notre ère, l’apôtre Jean, alors exilé dans l’île de Patmos, décrit une série de visions que Dieu lui envoya des cieux par l’intermédiaire de Jésus glorifié. Ce livre, écrit dans un langage très symbolique, fait connaître les jugements divins et explique pourquoi les hommes connaissent le “malheur”. On y voit comment Dieu et son Christ vont délivrer l’humanité de tous ses ennemis. — Révélation

 

Ainsi, le dernier “petit livre” de la Bible montre comment la promesse divine relative au Libérateur, mentionnée dans la Genèse , premier livre de la Bible , se réalisera magnifiquement et que “ Il (Dieu) essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.”. (Révélation 21:3, 4.)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires