Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOURCES:

http://www.bib-arch.org

http://www.biblos.com

http://www.jw.org

http://www.toutankharton.com

http://www.histoire-archeologie.comm

Recherche

Archives

11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 15:25

Les vingt-sept derniers livres de la Bible , de Matthieu à l’Apocalypse ou Révélation (le “Nouveau Testament”), ont été écrits en grec et sont de ce fait appelés les “Écritures grecques chrétiennes”. Ils sont aussi classés dans un ordre logique selon la matière traitée : 1) cinq livres historiques : les Évangiles (selon Matthieu, Marc, Luc et Jean) et les Actes des Apôtres ; 2) vingt et une lettres ou épîtres ; 3) la Révélation. Les vingt et une épîtres comprennent quatorze lettres écrites par Paul (Romains, I et II Corinthiens, Galates, Éphésiens, Philippiens, Colossiens, I et II Thessaloniciens, I et II Timothée, Tite, Philémon, Hébreux) et sept autres portant le nom de leur rédacteur (Jacques, I et II Pierre, I, II et III Jean, et Jude).

 

 

 

 

POINTS PRINCIPAUX DES EVANGILES

 

 

 

 

Les quatre Évangiles (le mot “ Évangile ” voulant dire “ bonne nouvelle ”), écrits par Matthieu, Marc, Luc et Jean, donnent un quadruple récit historique de la vie et de l’activité de Jésus, chaque récit étant un compte rendu indépendant. Les trois premiers Évangiles sont parfois appelés synoptiques (d’un verbe qui signifie “ voir ensemble ”) parce que comparés avec l’Évangile de Jean ils offrent une approche relativement semblable du ministère de Jésus ; néanmoins, chacun porte la touche personnelle de son écrivain. L’Évangile de Jean ajoute certains détails omis par les trois autres.

 

 

 

 

MATTHIEU POINTS PRINCIPAUX

 

 

Objet :

 

 

Récit de la vie de Jésus par l’apôtre Matthieu ; écrit au départ en pensant aux Juifs, cet Évangile démontre que Jésus est le Roi messianique prédit.

 

 

Premier Évangile à être rédigé, il fut vraisemblablement composé d’abord en hébreu environ huit ans après la mort et la résurrection du Christ.

 

 

Détails de la vie de Jésus qui accomplissent des prophéties messianiques.

 

 

Jésus naît d’une vierge à Bethléhem ; il descend d’Abraham dans la lignée de David (1:1-23 ; 2:1-6).

 

 

Les petits garçons sont tués ; il est appelé d’Égypte (2:14-18).

 

 

Il grandit à Nazareth ; Jean le baptiseur lui prépare le chemin (2:23–3:3).

 

 

Il se révèle une lumière en Galilée (4:13-16).

 

 

Il accomplit de nombreuses guérisons miraculeuses (8:16, 17).

 

 

Il aide les humbles avec joie (12:10-21).

 

 

Il enseigne à l’aide d’exemples ; le cœur de nombreuses personnes est insensible (13:10-15, 34, 35).

 

 

Jésus entre dans Jérusalem sur un ânon ; il est acclamé comme Fils de David par les foules, mais rejeté par les “ bâtisseurs ” juifs (21:1-11, 15, 42).

 

 

Judas le livre en échange de 30 pièces d’argent, argent utilisé plus tard pour acheter le champ d’un potier (26:14, 15, 48, 49 ; 27:3-10).

 

 

Ses disciples sont dispersés (26:31).

 

 

Jésus est dans la tombe pendant trois jours (12:39, 40).

 

 

Jésus proclame la bonne nouvelle du Royaume de Dieu.

 

 

Après l’arrestation de Jean, Jésus proclame : “ Le royaume des cieux s’est approché. ” (4:12-23).

 

 

Il se rend dans tous les villages et les villes de Galilée pour prêcher la bonne nouvelle du Royaume (9:35).

 

 

Il donne des instructions à ses 12 disciples et les envoie prêcher le Royaume (10:1–11:1).

 

 

Il révèle des vérités sur le Royaume, donnant les paraboles du semeur, du blé et de la mauvaise herbe, du grain de moutarde, du levain, du trésor caché dans un champ, de la perle de grande valeur, de la senne, des ouvriers dans une vigne, des deux fils, des cultivateurs méchants et du festin de mariage pour le fils d’un roi (13:3-50 ; 20:1-16 ; 21:28-41 ; 22:1-14).

 

 

Il répond à la question de ses disciples sur le signe de sa présence, annonçant entre autres que la bonne nouvelle du Royaume sera prêchée mondialement (24:3–25:46).

 

 

Jésus dénonce l’hypocrisie des chefs religieux.

 

 

Il montre que ces chefs dénaturent le but du sabbat et que leurs traditions annulent la Parole de Dieu (12:3-7 ; 15:1-14).

 

 

Il dénonce leur manque de foi, leur esprit meurtrier, leur hypocrisie et leur orgueil (12:24-42 ; 16:1-4 ; 21:43-45 ; 23:2-36).

 

 

Il dévoile leur mépris total pour la justice, la miséricorde et la fidélité (23:23, 24 ; 9:11-13).

 

 

Jésus donne de bons conseils à ses disciples.

 

 

Dans le Sermon sur la montagne, Jésus montre les raisons pour lesquelles ses disciples seraient vraiment heureux ; il les met en garde contre la colère et les exhorte à faire la paix les uns avec les autres et à aimer même leurs ennemis ; il parle du danger des pensées adultères ; il donne des conseils contre l’hypocrisie, enseigne à prier, met en garde contre le matérialisme et conseille de chercher d’abord le Royaume de Dieu et Sa justice ; il prévient ses auditeurs contre le fait d’être trop critiques, leur dit de prier constamment, et les presse de comprendre que la route qui mène à la vie est étroite et qu’ils doivent produire de beaux fruits (5:1–7:27).

 

 

Jésus encourage à l’humilité et à ne pas faire trébucher les autres ; il montre comment régler les différends (18:1-17, 21-35).

 

 

Il établit la norme chrétienne en matière de mariage et de divorce (19:3-9).

 

 

La mort et la résurrection du Fils de Dieu.

 

 

Le soir de la Pâque , Jésus institue le Mémorial de sa mort prochaine (26:26-30).

 

 

Il est livré et arrêté, et le Sanhédrin juge qu’il mérite la mort (26:46-66).

 

 

Il est interrogé par Pilate, puis il est flagellé, ridiculisé et attaché sur un poteau (27:2, 11-54).

 

 

Jésus est enterré ; il est ressuscité et apparaît à ses disciples ; il leur confie la mission d’aller et de faire des disciples de gens d’entre toutes les nations (27:57–28:20).

 

 

 

 

 

MARC POINTS PRINCIPAUX

 

 

Objet :

 

 

Récit concis et rapide de la vie de Jésus, où Marc présente Jésus comme le Fils de Dieu qui opère des miracles.

 

 

Cet Évangile, le plus court des quatre, fut le troisième à être rédigé (vers 60-65 de n. è.), sans doute à l’intention des non-Juifs.

 

 

Jésus dirige une vigoureuse campagne de prédication du Royaume.

 

 

Jésus est baptisé et commence à prêcher : “ Le royaume de Dieu s’est approché. ” (1:9-11, 14, 15).

 

 

Il invite Simon, André, Jacques et Jean à abandonner la pêche et à le suivre (1:16-21).

 

 

Après avoir prêché dans la synagogue de Capernaüm, il commence à prêcher dans toute la Galilée (1:21, 22, 35-39).

 

 

Lévi, collecteur d’impôts, accepte l’invitation de Jésus à le suivre (2:14-17).

 

 

Jésus forme un groupe de 12 apôtres pour prêcher (3:13-19).

 

 

Il enseigne le Royaume de Dieu au moyen de nombreux exemples afin que seuls ceux qui en sont dignes saisissent pleinement le sens de ses paroles (4:1-34).

 

 

Lorsqu’il donne le témoignage dans son propre pays, Jésus se heurte au manque de foi (6:1-6).

 

 

Il intensifie l’activité de prédication en envoyant ses apôtres (6:7-13).

 

 

Son activité va jusqu’en Phénicie et dans la Décapole (7:24, 31).

 

 

Jésus est transfiguré dans la gloire du Royaume (9:1-8).

 

 

À l’extérieur de Jérusalem, il prophétise sur ‘ la venue du Fils de l’homme avec grande puissance et gloire ’. (13:1-37.)

 

 

Lors du Repas du Seigneur, Jésus promet à ses disciples qu’ils seront avec lui dans le Royaume (14:12-31).

 

 

Le Fils de Dieu qui opère des miracles.

 

 

Dans la synagogue, à Capernaüm, il libère un homme du démon qui le possède ; ensuite, il guérit la belle-mère de Simon et beaucoup de gens qui souffrent de diverses afflictions (1:23-34, 40-42).

 

 

En guérissant un paralytique, Jésus démontre qu’il a le pouvoir de pardonner les péchés (2:1-12).

 

 

Les malades affluent de toutes parts afin de trouver du soulagement (3:1-12).

 

 

Après avoir calmé une tempête sur la mer de Galilée, il expulse des démons d’un homme et les laisse entrer dans un troupeau de porcs (4:35–5:17).

 

 

Il guérit une femme atteinte d’un flux de sang et ressuscite la fille de Jaïrus (5:21-43).

 

 

Après avoir nourri 5 000 hommes avec deux poissons et cinq pains, Jésus marche sur la mer de Galilée balayée par le vent (6:35-52).

 

 

Il chasse un démon d’une Syro-Phénicienne et guérit un sourd qui a un empêchement de la langue (7:24-37).

 

 

Il nourrit 4 000 hommes avec sept pains ; à Bethsaïda, il rend la vue à un aveugle (8:1-9, 22-26).

 

 

Il chasse d’un garçon sourd et muet un démon qui a résisté à ses disciples ; à Jéricho, il rend la vue à un mendiant aveugle (9:14-29 ; 10:46-52).

 

 

Il maudit un figuier qui se dessèche ensuite (11:12-14, 20).

 

 

Les adversaires du Fils de Dieu échouent.

 

 

Après avoir été tenté par Satan dans le désert, Jésus est servi par des anges (1:12, 13).

 

 

Quand les scribes des Pharisiens lui font des reproches parce qu’il mange avec des collecteurs d’impôts et des pécheurs, Jésus réfute leurs accusations (2:15-17).

 

 

Par la suite, les Pharisiens reprochent à Jésus d’opérer une guérison et à ses disciples d’arracher des épis le sabbat ; les Pharisiens se rallient aux Hérodiens dans le but de le détruire (2:23–3:6).

 

 

De façon convaincante, Jésus réfute l’accusation selon laquelle il expulse les démons par le moyen de Satan (3:20-30).

 

 

Jean le baptiseur, précurseur de Jésus, est décapité, mais Jésus continue à enseigner (6:14-29, 34).

 

 

Les Pharisiens et les scribes protestent parce que ses disciples ne respectent pas leur tradition au sujet du lavement des mains ; Jésus dénonce leur hypocrisie et explique la vraie source de la souillure (7:1-23).

 

 

Les Pharisiens interrogent Jésus au sujet du divorce afin de le mettre à l’épreuve, mais sans succès (10:1-12).

 

 

Les prêtres en chef, les scribes et les anciens contestent l’autorité de Jésus après qu’il a purifié le temple, mais il les réduit au silence (11:15-18, 27-33).

 

 

Il donne la parabole de la vigne pour dévoiler l’opposition des chefs religieux à la volonté de Dieu et leur intention de le tuer ; ceux-ci cherchent à se saisir de lui, mais ont peur de la foule (12:1-12).

 

 

Les Pharisiens et les Hérodiens demandent à Jésus s’il est juste de payer des impôts à César ; les Sadducéens lui posent une question difficile au sujet de la résurrection. Aucun ne réussit à le prendre au piège (12:13-27).

 

 

Judas livre Jésus ; Jésus est arrêté et le Sanhédrin juge qu’il mérite la mort ; néanmoins, il prédit qu’il sera ‘ assis à la droite de la puissance et viendra avec les nuages du ciel ’. (14:1, 2, 10, 11, 32-65.)

 

 

On fait pression sur Pilate pour qu’il condamne Jésus à mort ; Jésus meurt sur le poteau et il est enterré (15:1-47).

 

 

Des anges annoncent la résurrection de Jésus (16:1-8).

 

 

                    

 

 

LUC POINTS PRINCIPAUX

 

 

Objet :

 

 

Récit de la vie de Jésus par Luc, écrit pour confirmer la certitude des événements relatifs à la vie de Christ et d’une manière qui intéressera les gens de toutes nations.

 

 

Deuxième Évangile rédigé ; il le fut probablement entre 56 et 58 de n. è.

 

 

Événements précédant le ministère public de Jésus (1:1–4:13).

 

 

Gabriel annonce à Marie qu’elle va mettre au monde le Fils de Dieu ; à sa naissance, les anges identifient Jésus à “ Christ le Seigneur ”.

 

 

À 12 ans, Jésus interroge les enseignants au temple.

 

 

Lors de son baptême par Jean, de l’esprit saint descend sur Jésus et une voix venant du ciel dit qu’il est le Fils de Dieu.

 

 

Satan échoue après avoir essayé plusieurs fois de tenter Jésus.

 

 

Début du ministère de Jésus, surtout en Galilée (4:14–9:62).

 

 

Dans une synagogue de Nazareth, Jésus lit sa mission dans le rouleau d’Isaïe ; ses auditeurs essaient de le tuer.

 

 

Il enseigne dans une synagogue à Capernaüm, expulse un démon et guérit de nombreux malades.

 

 

On le provoque sur des questions comme le pardon des péchés et les guérisons le sabbat.

 

 

Après avoir prié toute une nuit, Jésus choisit ses 12 apôtres.

 

 

Il prononce le Sermon sur la montagne.

 

 

Il guérit l’esclave d’un officier et ressuscite le fils d’une veuve.

 

 

Jésus donne la parabole des deux débiteurs et celle du semeur ; il accomplit d’autres miracles, dont la résurrection de la fille de Jaïrus.

 

 

Les apôtres sont envoyés prêcher le Royaume de Dieu.

 

 

Pierre reconnaît en Jésus le Christ ; peu après, deux autres apôtres et lui sont témoins de la transfiguration.

 

 

Suite du ministère de Jésus, surtout en Judée et en Pérée (10:1–19:27).

 

 

Jésus envoie prêcher les 70.

 

 

Il énonce la parabole du Samaritain bienveillant.

 

 

Il apprend à ses disciples à prier, puis réfute l’accusation selon laquelle il expulse les démons par le moyen de Béelzéboub.

 

 

Jésus met ses disciples en garde contre le matérialisme et les exhorte à chercher le Royaume de Dieu ; il parle du petit troupeau et de l’intendant fidèle.

 

 

Il guérit une femme courbée en deux et répond à ceux qui lui reprochent de le faire le sabbat.

 

 

Il montre que ceux qui voudront être ses disciples devront affronter ce que cela implique.

 

 

Il expose des paraboles, notamment celle du fils prodigue et celle de l’homme riche et de Lazare.

 

 

Il déconseille vivement à ses disciples de faire trébucher autrui ; il illustre la nécessité d’être humble.

 

 

Il guérit dix lépreux, mais un seul, un Samaritain, revient le remercier.

 

 

Jésus compare les “ jours du Fils de l’homme ” aux jours de Noé et de Lot.

 

 

Il souligne de nouveau la nécessité d’être humble, surtout pour les riches, puis se rend à Jéricho, où Zachée se convertit.

 

 

Au moyen de la parabole des mines, il montre que le Royaume ne va pas venir à cette époque.

 

 

Fin du ministère public de Jésus, à Jérusalem et aux alentours (19:28–24:53).

 

 

Jésus entre à Jérusalem sur une monture, acclamé par le peuple, mais il pleure sur la ville et prédit sa désolation.

 

 

Il chasse du temple les changeurs ; puis on lui pose des questions rusées sur les impôts et la résurrection.

 

 

En prédisant la destruction du temple et la chute de Jérusalem, Jésus parle aussi de la fin des temps fixés des nations.

 

 

Il institue le Mémorial de sa mort, après quoi il est livré ; il guérit l’esclave du grand prêtre à qui Pierre a coupé l’oreille.

 

 

Arrêté, Jésus est conduit à la maison du grand prêtre, devant le Sanhédrin et chez Pilate ; puis il est envoyé à Hérode et finalement ramené à Pilate.

 

 

Jésus est attaché sur un poteau ; il parle du Paradis à un malfaiteur pendu avec lui ; quand il meurt, il se fait des ténèbres sur la terre et le rideau du sanctuaire se déchire par le milieu.

 

 

Son corps est enterré, mais dans les trois jours Jésus ressuscité apparaît à ses disciples.

 

 

Finalement, Jésus commence son ascension sous leurs yeux.

 

 

                   

 

 

 JEAN POINTS PRINCIPAUX

 

 

Objet :

 

 

Récit de la vie de Jésus, par l’apôtre Jean, autour de ce thème : Jésus est le Christ le Fils de Dieu, par le moyen de qui la vie éternelle est possible.

 

 

Écrit aux environs de 98 de n. è., plus de 30 ans après le dernier des trois autres Évangiles et 65 ans après la mort de Jésus.

 

 

La Parole devient chair et est identifiée à l’Agneau de Dieu, au Fils de Dieu et au Christ (1:1-51).

 

 

La Parole , qui était au commencement avec Dieu, réside parmi les hommes, mais est rejetée par son peuple ; ceux qui l’acceptent reçoivent le pouvoir de devenir enfants de Dieu.

 

 

Jean le baptiseur atteste que Jésus est le Fils de Dieu et l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

 

 

André et d’autres après lui acquièrent la conviction que Jésus est le Christ.

 

 

Les miracles et la prédication de Jésus démontrent qu’il est le Christ, par le moyen de qui on peut obtenir la vie éternelle (2:1–6:71).

 

 

Jésus change de l’eau en vin à Cana.

 

 

Il dit à Nicodème que Dieu a envoyé son Fils unique-engendré pour que ceux qui ont foi aient la vie éternelle.

 

 

Il parle à une Samaritaine de l’eau spirituelle qui communique la vie éternelle, et il se fait connaître comme le Christ.

 

 

Jésus accomplit des guérisons miraculeuses ; les Juifs protestent quand une guérison a lieu le sabbat, et ils veulent le tuer.

 

 

Proclamant que ceux qui le croient ont la vie éternelle, Jésus prédit la résurrection de tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir.

 

 

Il nourrit miraculeusement environ 5 000 hommes ; quand la foule veut le faire roi, il se retire ; quand les gens continuent à le suivre, il explique qu’il est le pain descendu du ciel et leur dit qu’ils devront manger sa chair et boire son sang pour avoir la vie éternelle.

 

 

L’hostilité envers le Fils de Dieu s’intensifie (7:1–12:50).

 

 

Bien que les prêtres en chef et les Pharisiens cherchent à se saisir de lui, Jésus prêche hardiment dans l’enceinte du temple.

 

 

Jésus déclare qu’il est la lumière du monde et que la vérité peut rendre libres ses auditeurs, mais ils tentent de le lapider.

 

 

Un sabbat, Jésus guérit un homme aveugle de naissance ; les Pharisiens sont furieux.

 

 

Jésus explique qu’il est l’excellent berger et que ses brebis écoutent sa voix ; les Juifs tentent de nouveau de le lapider.

 

 

La résurrection de Lazare remplit de crainte les chefs religieux juifs ; ils décident que Jésus et Lazare doivent tous deux mourir.

 

 

Jésus entre à dos d’âne à Jérusalem ; la foule, à l’exception des Pharisiens, l’acclame comme Roi.

 

 

Lors de la dernière Pâque, Jésus donne d’ultimes conseils à ses disciples (13:1–17:26).

 

 

Il leur lave les pieds pour leur enseigner l’humilité et donne “ un commandement nouveau ” : ils doivent s’aimer les uns les autres comme il les a aimés.

 

 

Il explique qu’il est le chemin, la vérité et la vie ; il promet d’envoyer l’esprit saint à ses disciples après son départ.

 

 

Pour porter du fruit, ses disciples doivent rester en union avec lui, la vraie vigne ; mais ils seront persécutés.

 

 

Jésus prie pour ses disciples et rend compte de sa mission à son Père, disant qu’il a achevé l’œuvre qui lui était assignée, qu’il a manifesté Son nom.

 

 

Jésus est arrêté, rejeté par la nation juive et attaché sur un poteau (18:1–19:42).

 

 

Jésus est arrêté à Gethsémané ; on le conduit devant Anne, Caïphe, puis Pilate.

 

 

Il dit à Pilate que Son royaume ne fait pas partie de ce monde.

 

 

Les efforts de Pilate pour le relâcher ayant échoué, Jésus est attaché sur un poteau et meurt.

 

 

Joseph d’Arimathée et Nicodème s’occupent de son enterrement.

 

 

Avec les faits relatifs à la résurrection de Jésus, Jean conclut son argumentation visant à prouver que celui-ci est le Christ (20:1–21:25).

 

 

Marie la Magdalène puis le reste des disciples (y compris Thomas) voient Jésus.

 

 

Il accomplit un dernier miracle en Galilée, en procurant une pêche miraculeuse, puis il donne cette instruction : “ Fais paître mes petites brebis. ”

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires